Equation calvitie/pollution d’air

Et si la calvitie était une affaire de pollution ?

Le 28e congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie s’est tenu à Madrid. Pendant cette journée, des chercheurs sud-coréens ont exposé l’idée selon laquelle les particules fines joueraient un rôle dans la chute des cheveux chez l’homme.

Pendant leurs exposer les scientifiques ont exposé des papilles dermiques associé à des particules fines du diesel. Suite à cette exposition à la diesel, on a put constater que le taux des protéines responsables de la croissance des cheveux avait considérablement diminué au fur et à mesure que le taux des particules fines augmentait.

Remède : les scientifiques sont sceptiques

Selon le chercheurs Hyuk Chul Kwon : «  il n’existe que peu ou pas de recherche sur les effets de certaines particules sur la peau humaine et les cheveux en particulier».

«Nos recherches expliquent le mode d’action des polluants atmosphériques sur les cellules de la papille dermique du follicule pileux, et montrent comment les polluants atmosphériques les plus courants entraînent la chute des cheveux»,a-t-il déclaré .«S’il est difficile d’échapper à la pollution ambiante, limiter le temps de promenade dans les rues commerçantes, en particulier aux heures de pointe, devrait contribuer à réduire l’exposition», a-t-il déclaré. «Si vous faites de l’exercice à l’extérieur, essayez de le faire dans des zones moins polluées et ne passez pas trop de temps à attendre aux points chauds de la circulation tels que les feux de circulation», a-encore conseillé le chercheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *